VIVRE
Bonjour et bienvenue sur Vivre.

Tu as de la chance d'être arrivé au centre.
Nous n'attendons que toi pour jouer un ado à problèmes gentil ou révolté ou un membre du personnel, dévoué ou non!
A moins que tu ne préfères prendre l'une des nombreuses places d'un habitant de la ville?

Inscris-toi vite!


Bienvenue Invité sur ce Forum de Jeu de Rôle
 
Le Centre recherche des psychologues, des médecins et des adolescents

Partagez | 
 

 Joséphine Lacroix [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joséphine Lacroix

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 342
Coté coeur : Petit coeur déchiré ...

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Joséphine Lacroix [terminé]   Lun 19 Jan 2015 - 21:56


Joséphine Lacroix




 

 
 
Bonjour! Je m'appelle Joséphine Lacroix mais mes amis me surnomment Jo'. Je suis né(e) à Paris le 11 janvier 1998 et de ce fait j'ai donc 17 ans. Côté cœur, je suis célibataire. Je suis une adolescente en difficulté. Je suis une personne Gentille, Ouverte d'esprit, Extraverti, mais aussi Provocatrice, Fêtarde et Rancunière. Curieusement, je ressemble beaucoup à Shailene Woodley.



Je m'appelle Joséphine Lacroix. Oui, vous m'avez bien lu. Je crois que mes parents ont cherchés à me donner le pire prénom possible à ma naissance. Heureusement, mes amis m'appellent Jo'. Vous l'aurez peut-être compris, je viens du milieu bourgeois … mais genre vraiment bourgeois ! Mais commençons pas le commencement.

Je suis née le 11 janvier 1998 à Paris. J'ai grandis dans un quartier chic, dans un immense appartement sur plusieurs étages. Même le toit de l'immeuble nous appartenait nous servant de jardin dans cette immense ville. Il y avait des règles stricts chez moi et un langage approprié à avoir pour ne pas faire honte à mes parents lorsque nous recevions où allions chez des gens. Je me devais de savoir quand me servir des nombreux couverts qui se trouvaient à chaque repas sur la table, mais aussi de me cultiver avec assiduité que ce soit en musique ou toute autre forme d'art. C'est ainsi d'ailleurs que je me suis retrouver à apprendre à jouer du violon. A la base, c'est de la guitare que je voulais faire, mais mes parents avaient jugé que cela ne faisait pas assez bien pour eux. Ils m'avaient alors dit que le violon serrait très bien pour moi, que cela ferrait comme une petite guitare. J'ai rapidement compris que c'était une arnaque.

Jusqu'à la fin du collège, j'ai suivis les règles de conduite de mes parents à la lettre, sans broncher. J'étais une petite fille modèle qui rendait fière mes parents. Ils m'emmenaient souvent en week-end à la campagne, ou en vacances dans de nombreuses destinations, à chaque fois différentes, mais toutes aussi géniales. Pour moi, c'était ça la vie, tout le monde vivait ainsi. Mes parents pensaient sûrement avoir fait le plus dur en passant la terrible épreuve du collège … et pourtant le lycée allait tout bouleverser.

Comme pour le collège, mes parents m'avaient inscrits dans un lycée privé, le genre de lycée où seules les riches familles peuvent payer les frais de scolarité, évitant ainsi les classes moyennes, et pire, les enfants de la cité ! Ce qu'ils n'avaient pas vu venir, c'est que j'allais rencontrer quelqu'un de spécial, que jamais nous n'aurions soupçonné rencontrer dans un tel établissement. Axel Miot. A première vu, Axel n'avait rien de spécial. Habillé très sobrement en permanence, un simple sac à dos pour aller en cours. Il venait, suivait le cours puis disparaissait à la sonnerie. Alors que nous étions une bonne bande d'amis qui nous connaissions depuis le collège, Axel lui restait seul.

Mais un beau jour, mes parents décidèrent de m'obliger à rester en études le soir quand je terminais plus tôt. C'était soit disant pour m'obliger à plus travailler pour avoir de meilleurs résultats scolaires. La première fois, je m'étais alors dirigée vers la salle d'études que je n'avais absolument pas l'habitude de fréquenter me demandant combien de temps j'allais devoir rester ici le soir, toute seule. Mais en poussant la porte, je remarquais qu'il y avait déjà quelqu'un dans la salle. Cette personne, c'était Axel. Ne connaissant de lui que son nom, je m'étais installée à l'autre bout de la pièce et m'étais mise à travailler. Dès que la sonnerie avait retentit, j'étais sortie de la salle, le plus vite possible pour aller attendre dehors mes parents qui venaient me chercher tous les soirs.

Les semaines se suivirent ainsi, des heures d'études où nous restions chacun dans notre coin, ne nous adressant même pas la parole. Et puis un jour, alors que j'étais penché sur un exercice de maths, une voix s'éleva près de moi. « Je te vois penché sur ton livre depuis une bonne demi heure. Tu veux un coup d'main ? ». Je me retournais alors et vis Axel. Qu'est ce que ça pouvait bien lui faire que je n'arrive pas à faire mon exercice. Visiblement lui y arrivait très bien. Mais repensant au devoir qui arrivait bientôt, je finis par accepter. Axel repris alors l'exercice tranquillement avec moi, et me permis de le terminer avant la sonnerie. Quand celle-ci retentit, Axel retourna près de ses affaires pendant que je rangeais moi même les miennes. Je mettais alors mon sac sur mon épaule et me dirigeais vers la sonnerie comme d'habitude. Je prenais toutefois le temps de m'arrêter devant la porte en regardant le jeune homme et lançait un simple « merci » avant de disparaître.

La semaine suivante, nous nous installions directement à côté et faisions nos exercices ensembles. La semaine d'après, nous avons commencé à discuter d'autres choses et à rigoler. Ce scénario se répéta semaine après semaine jusqu'à ce que nous ne travaillions plus vraiment. Et puis un jour, il me proposa d'aller à une soirée avec lui. Après avoir hésité, je décidais d'accepter. Mes parents qui n'avaient pas l'habitude de m'entendre leur demander l'autorisation de sortir acceptèrent à condition que je ne rentre pas trop tard.

Le soir venu, je m'habillais alors d'une petite robe noire légère et monopolisais la salle de bain pendant un temps infiniment long. Axel m’appela sur mon téléphone pour me dire qu'il m'attendait en bas. Je savais qu'il était un peu plus vieux que moi mais pas qu'il était majeur et avait déjà le permis. Je me dépêchais alors de le rejoindre. Alors que lui me disais que j'étais magnifique, de mon côté je me disais que j'étais peut-être un peu trop habillée en voyant la tenue du jeune homme. Mais je n'étais pas au bout de mes surprises. Je me rendis compte sur la route que nous nous dirigions vers des quartiers bien moins aisées que ceux que je connaissais, et c'est même au cœur d'une cité de la banlieue de Paris que nous nous arrêtâmes. Je descendais alors de la voiture sans rien dire et il m'entraîna à l'entrée d'un immeuble. Peu de temps après, nous étions dans un petit appartement bondé de monde, de la musique à tût tête et un nuage de fumée masquant presque le plafond. Les amis d'Axel vinrent nous saluer alors que de mon côté, j'étais assez mal à l'aise. Ce n'est pas à ça que je pensais quand il m'avait invité à une soirée. Comment c'était-il retrouvé à connaître des gens de cette classe sociale alors que vu l'établissement que nous fréquentions, il devait être au moins aussi riche que moi ?

C'est en discutant au cours de cette soirée que j'ai appris des choses. En vérité, Axel était ce que mes parents appellent un nouveau riche. Son père avait gagné des millions en jouant à un jeu. Il l'avait alors obligé à faire sa scolarité dans le même établissement que moi, le coupant notamment de ses amis. Du coup, il profitait de ces soirées pour les revoir, et retrouver un peu de son ancienne vie qui avait tant changée. Au début, j'avais pensé qu'il était bête de vouloir s'accrocher à cette vie alors que maintenant il avait tellement de moyens pour en changer. Et puis au fil de la soirée, et des discussions, je m'étais rendu compte que ses amis étaient très sympa, et surtout simples. Ils cherchaient à me connaître pour qui j'étais, pas pour l'argent qu'avait mes parents. Du moins, pas en apparence. Il ne fallut que quelques heures pour totalement me décomplexer. On me proposa même de fumer avec eux ce que je refusais quand même, repensant à mes parents. Je me rendis alors compte de l'heure tardive qu'il se faisait. Mon père allait sûrement me passer un savon !

Pas manqué, le lendemain je passais un sale quart d'heure. Mais au fond, j'avais tellement profité que je me disais que ça en valait la peine. Quant à Axel, nous ne nous parlions toujours pas au lycée en dehors des heures d'études. Comme si nous voulions garder pour nous ces instants. Oui, peut-être qu'il se tramait autre choses qu'une belle amitié. Nous sommes ressortis plusieurs fois voir ses amis, que je connaissais de mieux en mieux. Au bout d'un moment, on peut même dire que je faisais partie de leur bande. Le jour j'étais la petite fille bourgeoise, la nuit je me décomplexais un peu avec eux. Et puis l'inévitable arriva. Un soir, alors que nous étions un peu à l'écart, Axel m'a embrassé. Mon premier baisé. Ce moment est resté à tout jamais gravé en moi.

En allant en cours la fois suivante, je décidais de prendre Axel à part, ce que nous n'avions jamais fais ici. Il fallait que je parle de notre relation à mes amies, j'en avais tellement envie. Et pourtant,je le trouvais réticent à cette idée. Il finit par céder malgré tout et je m'empressais de tout leur raconter, un sourire niais sur le visage. Au début , je les voyais très heureuses, mais leur sourires semblaient disparaître petit à petit sans que je n'arrive à comprendre pourquoi. J'étais loin de me douter de la suite des événements. En rentrant chez moi le soir, mes parents m'attendaient de pied ferme, mon père le premier.

«  - C'est qui ce Axel, d'où il vient ? Où est-ce que tu vas traîner avec lui ?
- Mais enfin papa qu'est ce qu'il t'arrive ?
- Le père de Lise nous a appelé tout à l'heure, on est au courant de tout.
- Mais voyons papa je comprends pas qu'est ce que j'ai fais de mal ?
- Tu ne comprends pas ? Et aller traîner dans les cités avec un banlieusard, parce que oui même s'il est riche maintenant, un banlieusard ça reste un banlieusard !
- Tu ne le connais même pas !
- Tu me déçois beaucoup Joséphine. Tu es privée de sortie jusqu'à nouvel ordre et je veux que tu cesses de voir ce Axel.
- Vous n'avez pas le droit ! Vous pouvez pas me faire ça enfin !
- Bien sur que si on le peut. Il est temps de te remettre dans le droit chemin ! »

Les larmes me vinrent alors aux yeux et je décidais de ne même plus répondre et d'aller m'enfermer dans ma chambre. J'aurais du écouter Axel, garder ça pour nous. Nous étions heureux comme ça après tout. Et ce n'était pas terminé. Le lendemain en cours, Axel n'était pas là. Le surlendemain non plus, et le jour d'après toujours pas. Il ne répondait pas aux messages sur son portable, c'était le silence radio. Le soir, je me retrouvais seule en salle d'études. D'ailleurs, mes amies m'ignoraient à présent. J'étais devenue la pariât du lycée, celle qui sortait avec un banlieusard. Les jours passèrent, des semaines entières. Je me sentais tellement coupable de sa disparition soudaine.

C'est ainsi qu'un soir, au lieu de rentrer chez moi je décidais de rester traîner dehors, avec une idée en tête. J'allais acheter un bouteille d'alcool, de la vodka même pour être précis. Ignorant les appels de mes parents, je prenais le taxi et me rendais en banlieue, chez mes nouveaux amis. En rentrant dans l'appartement, j'allais poser ma bouteille avec les autres et me dirigeait vers un amis qui avait une clope à la main. « J'peux essayer ? » Mon ami approuva et me laissa en prendre une taffe … puis une autre. Je me mis a enchaîner les shooters de vodka, pour la première fois de ma vie j'étais complètement torchée. Et je ne m'étais pas arrêtée là puisque cette fois quand on m'avait proposé un joint, j'avais mis mes petits principes de bourgeoise de côté et m'étais lancé dedans à pied joins. J'oubliais alors tous les problèmes avec mes parents et Axel, et m'amusait avec mes amis.

Le lendemain matin, c'est avec une gueule de bois monstrueuse que j'étais rentrée chez mes parents, complètement ébouriffée. Après une nouvelle soufflante, j'étais partie dans ma chambre. Je me fichais de ce qu'ils pouvaient bien dire. Qu'est ce qu'ils allaient faire de plus, m’enchaîner dans ma chambre ? Je multipliais les soirées, achetais moi même de la drogue que je cachais dans ma chambre, provoquais mes parents autant que je le pouvais. J'étais devenue une vraie peste. En cours cela se ressentais aussi. Ma moyenne avait chuté et je multipliais les retenues répondant aux profs, jusqu'à ce que je sois carrément renvoyée. Pour mes parents c'était la douche froide. Leur seule enfant avait choisie la voie de la décadence et leur faisait honte. Mais ils n'avaient pas abdiqué pour autant.

Un soir en rentrant, alors que je me dirigeais directement vers ma chambre, mes parents m'arrêtèrent dans mon élan.
« - Joséphine reste ici on doit te parler
-Qu'est ce qu'il y a ? Vous voulez me priver de sortie encore ? Ah j'oubliais, j'suis censé l'être en ce moment déjà non ?
-Joséphine tu t'assoies. »

Sans rien dire j'allais alors m'affaler sur le canapé en attendant qu'ils disent quelque chose.
« - Nous avons décidé de t'envoyer au centre Vivre, à Nice 
- Au quoi ?
- C'est un centre pour les adolescents en difficulté, comme toi. Ils vont t'aider à t'en sortir.
- Mais je vais très bien, j'ai besoin de rien.
- Non tu ne vas pas bien Joséphine. Regarde-toi un peu ! Tu nous fais honte !
- Je vous fais honte … Parce que je ne me comporte pas comme une bourgeoise comme vous ! Que je m'ouvre aux gens !
- Parce que tu es tout le temps sortie ! Tu fumes, tu bois … tu te drogues !
- Comment vous savez ?! Vous avez été fouiller dans ma chambre ?! Vous n'avez pas le droit ! Et je n'irais pas dans votre centre pourris là ! »

Je me levais alors pour sortir prendre l'air mais en voulant ouvrir la porte d'entrée, je me rendis compte qu'elle était fermée. J'allais alors chercher mes clés dans mon sac mais elles n'y était pas. Elles étaient dans les mains de mon père, en face de moi.

« - C'est ça que tu cherches n'est-ce pas ?
- Rends moi ça papa !
- Tu pars dès demain. En attendant tu vas rester bien sagement ici et préparer tes affaires »

Je me jetais alors sur mon père pour récupérer mes clés mais sans grand succès. Je finis par aller m'enfermer dans ma chambre en pleurant. Qu'allais-je devenir dans ce centre ?



Joséphine n'a aucune maladie particulière. Elle n'a ni tatouage ni percing même si l'envie de se faire tatoué est présente dans son esprit depuis qu'elle est dans une phase de rebéllion. Elle a par contre de gros problèmes d'addictions qui vont eux aussi avec sa rebellion. Tabac, Alcool et surtout Drogue, rien n'y échappe. D'autant qu'elle n'a pas vraiment en tête d'arrêter.



La famille proche de Jo' se résume à ses parents, étant fille unique. Jusqu'aux récents évènements, elle aimait ses parents autant qu'eux aimaient leur fille. Evidemment, tout cela a bien changé. Joséphine refuse de parler à ses parents depuis qu'ils ont décidés de l'envoyer au centre.

Joséphine est une belle adolescente aux cheveux longs ondulés. Elle est assez grande et mince et attire facilement l'oeil des garçons. Depuis peu, elle a troqué ses robes et autres vêtements habillés contre des jeans et des sweat.

Avant de devenir totalement incontrolable, Jo' était très sérieuse dans ses études, avec un bon niveau. Elle avait terminée sa classe de seconde avec les félicitations du conseil et c'était dirigée vers une première S. C'est après deux mois dans cette nouvelle année que ses notes ont chuté en même temps que son comportement. Après un récent conseil de discipline, sont lycée à décidé de la renvoyer. Cela est arrivée juste avant son départ pour le centre Vivre.


 
Bonjour à tous ! Mon nom est Sonia, mais on me connait plutôt sous le nom de Zagri. J'ai 22 ans et je fais du RP depuis environs 9 ans. Je viens de Cholet et j'ai connu le forum par google je crois, je ne sais plus trop et je le trouve Amazing. Je serai présente 7/7 jours car après tout, on a tous une vie! JE POSSÈDE un double compte Chris Harper. Et enfin, le mot caché dans le règlement est Ok. Vu par Chris Harper.
Revenir en haut Aller en bas
Kenzie Fischer

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 1740
Coté coeur : Scared to death

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F14
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 1:25

Rebienvenue =D j'aime bien ta fiche hihihi on va bien s'amuser =D Au plaisir de RP avec Jo' et Petit Poisson =D

_________________


Kenzie

If you hurt my best friend again, one day, in the future, anthropologists will find
your skeleton in an unmarked grave with a massive, massive, life ending
blow to your head, by a totally awesome chick that rhymes with frenzy


Revenir en haut Aller en bas
Joséphine Lacroix

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 342
Coté coeur : Petit coeur déchiré ...

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 12:52

Merci !! :)
Revenir en haut Aller en bas
Dean Morgan

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 609
Coté coeur : A mon âge voyons !

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G3
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 13:07

J'adore ta présentation ^^. 
Bienvenue une seconde fois en tout cas et tu peux commencer, pas de soucis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Joséphine Lacroix

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 342
Coté coeur : Petit coeur déchiré ...

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 13:18

Merci Dean !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gionatan Chiavaroli

Educateur
avatar


Interventions : 2094

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: Ancienne Résidente
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 22:50

Rebienvenue à toi mais je vais prendre le temps de bien lire ta fiche Very Happy

_________________
“Chacun de nous est à la fois un surdoué,
et un athlète, et une fille à papa, et un délinquant. ”


The Breakfast Club
Revenir en haut Aller en bas
Chris Harper

Crazy Admin - Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 7197
Coté coeur : Apparemment enchaîné à celui de Daniela <3

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 23:18

Merci Isa ! :)

_________________
« La vie trouve toujours son chemin.  » [Steven Spielberg]
Revenir en haut Aller en bas
Joséphine Lacroix

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 342
Coté coeur : Petit coeur déchiré ...

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 23:21

Enfin merci avec Jo' plutôt. ça y est, je m'emmêle déjà les pinceaux ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Gionatan Chiavaroli

Educateur
avatar


Interventions : 2094

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: Ancienne Résidente
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 23:33

Courage va tu va vite reprendre le rythme sans t’emmêler les pinceaux :) je suis sure

_________________
“Chacun de nous est à la fois un surdoué,
et un athlète, et une fille à papa, et un délinquant. ”


The Breakfast Club
Revenir en haut Aller en bas
Chris Harper

Crazy Admin - Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 7197
Coté coeur : Apparemment enchaîné à celui de Daniela <3

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mar 20 Jan 2015 - 23:47

Ahah j'espère bien ! Wink

_________________
« La vie trouve toujours son chemin.  » [Steven Spielberg]
Revenir en haut Aller en bas
Megan Dufour

Crazy Admin - Médecin-Chef
avatar


Interventions : 43103
Coté coeur : Jason

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Mer 21 Jan 2015 - 10:59

Re-bienvenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gionatan Chiavaroli

Educateur
avatar


Interventions : 2094

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: Ancienne Résidente
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Jeu 22 Jan 2015 - 4:12

Bon alors ...

Tu as :

April en Psychologue
Jason en Référent

et tu es

Chambre F1

s'il y a quoi que ce soit comme problème, on modifiera

_________________
“Chacun de nous est à la fois un surdoué,
et un athlète, et une fille à papa, et un délinquant. ”


The Breakfast Club
Revenir en haut Aller en bas
Joséphine Lacroix

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 342
Coté coeur : Petit coeur déchiré ...

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   Jeu 22 Jan 2015 - 17:00

Merci Megan !

Décidément, G1 avec Chris, F1 avec Jo' ! :)
Merci Isa en tout cas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Joséphine Lacroix [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joséphine Lacroix [terminé]

Joséphine Lacroix [terminé]
Joséphine Lacroix [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
gn="top">

 Sujets similaires

Sujets similaires
-
» Joséphine Lacroix [terminé]
» Joséphine R. Sedgwick (Gryffondor)
» [Fiche terminée] Joséphine Baxter, artiste maudit.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »
» 1, 2, 3 ... jouez avec moi [Joséphine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIVRE ::  :: Présentations :: Présentations Validées-