VIVRE
Bonjour et bienvenue sur Vivre.

Tu as de la chance d'être arrivé au centre.
Nous n'attendons que toi pour jouer un ado à problèmes gentil ou révolté ou un membre du personnel, dévoué ou non!
A moins que tu ne préfères prendre l'une des nombreuses places d'un habitant de la ville?

Inscris-toi vite!


Bienvenue Invité sur ce Forum de Jeu de Rôle
 
Le Centre recherche des psychologues, des médecins et des adolescents

Partagez | 
 

 Ombeline Baudelaire (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Ombeline Baudelaire (fini)    Mar 4 Oct 2016 - 13:20


Ombeline Baudelaire





Bonjour! Je m'appelle Ombeline Baudelaire mais mes amis me surnomment Omb’. Je suis née à Paris le 18/02/1991 et de ce fait j'ai donc 25 ans. Côté cœur, je suis célibataire. Je suis une psychologue. Je suis une personne détendue, ouverte d’esprit, sympathique, mais aussi fière/b], franche et directe. Curieusement, je ressemble beaucoup à Taylor Momsen .



Ombeline pleure doucement dans les bras de sa mère, elle pleure comme si on venait de lui arracher un petit bout de son cœur.  La petite s’accroche comme elle peut, sa mère va vite, un peu trop. Toujours un peu trop. Elle tente de se rassurer par les battements de cœur de sa mère ou à sa respiration mais elle est trop forte, elle est bien trop saccadée. Il semblerait qu’elle fuit, qu’elle cherche à fuir un petit plus vite, un petit plus fort une vie que la blonde ne connaitra jamais. Parce qu’Ombeline ne sait pas que sa mère est partie pour ne pas subir, pour ne plus subir la violence et la terreur qu’elle ressentait auprès de son mari. Elle ne voulait pas que sa propre fille connaisse la douleur, les pleurs et l’angoisse de se lever chaque matin. La mère tient le petit bout un peu plus contre elle, un peu plus fort. Elle ne veut pas connaître la peur, elle ne veut pas que sa fille ressente ce qui l’anime depuis le départ de leur course. Puis, il ne faut pas que le père de la petite tombe dessus, il ne faut pas qu’il les rattrape. La mère sait. Si elle s’y rend, si elle se rend, plus jamais elle ne pourra fuir. Plus jamais elle ne pourrait reprendre sa liberté. Il faut qu’elle fuie, un peu plus vite, un dernier effort. Parce qu’elle n’a pas le choix. Debout sur ses pieds, les jambes qui tremblent un peu trop, elle se jette dans le train. Une fois les portes qui se ferment, la mère se laisse à pleurer, elle éclate en sanglot. La douleur est trop, l’enfant regarde sa mère en douceur, elle dépose ses mains sur ses joues. Elle ne comprend pas vraiment ce qu’il se passe, elle sait juste que maman pleure. Ses petits yeux bleus cherchent le contact avec ceux de sa mère. Juste un sourire qui prend place, léger, parmi les larmes et la mère qui amène l’enfant sur une banquette, avec elle. L’enfant se laisse faire. Sa mère la dépose du côté fenêtre, par la suite, elle se décharge de leurs sacs sur la banquette en face. Le train démarre, la mère sort les tickets achetés quelques jours plutôt. Puis, elle regarde son enfant. Un vrai sourire de maman sur ses lèvres. « On va s’en sortir maintenant, c’est le principal. » Quitter Paris pour rejoindre Nice, voilà ce qu’il faut faire maintenant.

Une fois que l’on quitte tout, il faut tout construire, à nouveau. C’est ce qu’il s’est passé pour la mère d’Ombeline et elle. Elle quitté son nom de mariée pour reprendre Baudelaire pour son nom de jeune fille, elle veut effacer le passer, effacer de sa mémoire, ces moments là. Elle l’a aussi imposé à sa fille. Il faut surtout protéger sa fille. Cela reste une priorité, sa priorité et lui permettre d’avoir une vie meilleure, une vie qui mérite d’être vécue. Leur départ n’a été que le premier jour de reste de sa vie. La vie a doucement repris son cours, avec le temps qu’il a fallu pour se pardonner, avec le temps qu’il a fallu pour avancer. Doucement, il a fallu trouver un endroit où vivre de façon permanente, un travail, des nouveaux amis, une école pour la petite. Le cours normal des choses a doucement repris, l’enfant et l’adulte ont évolué, ont grandi. Il n’y a plus eu la peur, il n’y a plus eu l’angoisse ou la violence. Le silence était souvent présent, mais il n’a jamais été aussi rassurant. Puis la mère a rencontré quelqu’un avec un enfant, David et Mickaël. Et ils ont formé une petite famille. Une vrai petite famille. Le temps que les enfants grandissent, le temps qu’Ombeline devienne une petite femme. Le temps que la vie les a laissé profiter de leur vie.

Rien n’est jamais si simple quand on se tue à la tâche pour que tout se déroule comme sur des roulettes. Le drame est venu comme on ne s’y attend pas, le drame est venu sans raison. Où les signes sont passés sans que l’on puisse les voir. Le point de départ aurait pu paraître futile. Juste un refus. Un refus de son père, il lui a dit qu’il ne voulait pas la revoir, qu’elle était partie, avec sa mère, maintenant, elle devait faire avec. Ombeline pensait qu’elle pouvait accepter, qu’elle pouvait tenir réellement. Mais doucement, elle s’est mise à rejeté son beau-père, sans raison. Juste des petits non à des petites choses, puis elle a doucement dit non à la nourriture. Sans que personne ne voit rien, pas vraiment. Peut-être que sa mère aurait pu remarquer quelque chose, si Ombeline ne trouvait pas toujours un prétexte pour ne pas être là pendant les repas, à souvent découcher chez une amie ou l’autre. La peur de la perdre à jouer sur les choix que sa mère à pu faire, ne pas aller contre elle, ne pas chercher le conflit. De toute façon,  elle n’est pas faite pour les confrontations directes, le nombre de fois où elle est repartie après chaque dispute avec sa fille, suite à ses résultats scolaires. L’adolescente a fini sa chute dans les bras d’un homme pas vraiment fréquentable, un petit dealeur sans grandes ambitions. Si lui était amoureuse, lui ne l’était pas. Il s’est amusé avec l’innocence de la jeune femme. Assez pour vite ne l’avoir qu’à lui. Assez pour vite lui montrer que c’était lui l’homme, que c’était lui qui décider. Assez pour montrer que c’était lui le plus puissant, qu’on ne pouvait lui dire non. Ombeline a toujours toléré les mots du jeune homme, même les pires insultes. Mais lorsqu’il a osé lever la main sur elle, elle s’est mise en colère. Assez pour que la confrontation envoie la frêle enfant à l’hôpital. Elle n’a jamais eu la force pour encaisser ses coups, elle n’a jamais eu le corps pour non plus. Il lui a pris bien plus que sa fierté et son amour propre, lui a aussi pris la possibilité de donner de l’amour à un enfant. Stérile, les mots sont restés tout le temps qu’elle était à l’hôpital. Mais son séjour à l’hôpital a été le déclic pour sa mère. Elle n’a pas supporté le regard accusateur des médecins, ni la détresse de sa fille. Il fallait trouver une solution, pour sauver ce qu’il pouvait rester d’Ombeline.

La solution a été de l’envoyer en centre. A Seize ans, on pouvait encore f aire quelque chose de sa fille. A seize ans, on pouvait encore la sauver. Elle regardait les centres autour d’eux, elle a pris le plus proche. Elle ne voulait pas qu’elle soit trop loin de la famille. Le choix a été sur le Centre Vivre. Si elle est restée plusieurs mois, c’est surtout par son manque de coordination, pour Ombeline tout allait bien. Même si au fond d’elle, elle savait que quelque chose n’allait pas. Elle s’est battue pour ne pas se soigner, elle s’est battue pour ne pas aller mieux. Mais elle a fini par aller mieux, elle a fini par se laisser soigner. L’adolescent a fini par s’en sortir, avec un caractère plus prononcé qu’avant. L’année passée au centre lui a été une main tendue qu’elle a du mal, à attraper mais qu’elle n’a pas eu peur de garder quand elle l’a eu. Elle est sortie, elle a mangé à nouveau, elle a laissé doucement sa famille reprendre sa place. Elle a repris doucement le cours de sa vie. Les cours, les études aussi. Si elle était un peu la dernière de la classe, Ombeline a remonté doucement la pente, sans être la première. Juste assez pour ne pas que se contenter que de la moitié. D’ailleurs, sa mère a été étonnée quand elle lui a parlé de faire des études de psychologies. Elle lui a un peu ri au nez, sans méchanceté. Mais Ombeline ne s’est pas laissé démonter. L’adolescente est devenue une adulte, elle a su s’en sortir, avec des périodes de hauts ainsi que de bas, mais à l’heure actuelle, elle s’en est sortie. Sans distinction, peut-être, mais elle est là. Le diplôme en poche, sans sale caractère en plus.



Ombeline peut être quelqu’un de bien, au niveau de sa santé. Pas d’alcool à outrance, ni de drogue. Elle ne fume qu’occasionnellement c'est-à-dire, une fois toutes les lunes. Elle a eu une opération pour remettre son nez en place, suite à une bagarre lors qu’elle était plus jeune. C’est une jeune femme en pleine santé. Elle n’a pas de traitement, pas d’allergies. Elle possède un tatouage au creux du dos, une plume mais elle n’a pas de piercing. L’adulte est cependant stérile, suite à son passé. A part cela, elle court, elle nage, elle se dépense  régulièrement.



Elle n’a pas connu son père, sa mère l’a quitté quand elle était une enfant. Elle a cependant un demi-frère du côté de sa mère. Elle sait simplement que son père a refait sa vie et qu’elle a une sœur ou deux de ce côté-là.

La blonde est fine et longiligne, elle n’a pas forcément une allure sportive. Sa silhouette est plus celle de quelqu’un d’anorexique d’ailleurs. Même si elle mange comme quatre, son poids reste identique. Ombeline a beau être blonde aux yeux bleus, elle n’est pas l’allure d’une bimbo que l’on peut  voir dans les séries américaines, elle s’oriente largement vers un style rock, ce qui contraste avec son métier de psychologue. Mais il n’a rien à dire de plus.

Si elle revient au Centre Vivre, à l’heure actuelle, c’est pour montrer qu’elle va définitivement mieux, de plus, elle sait que les adolescents viennent parfois de loin, qu’ils sont là à chercher une main tendue, peut-être pas évidente au départ. Elle souhaite être cette main tendue, elle ne veut pas sauver des vies, elle veut sauver les esprits de ces êtres en recherche d’eux-mêmes. Il est trop tôt cependant, pour elle, pour qu’elle sache déjà ce qu’elle souhaite faire de bien, si elle a des choses nouvelles à apporter. Elle désire simplement être la main tendue de ces jeunes.


Bonjour à tous ! Mon nom est personne, mais on me connait plutôt sous le nom de Billie. J'ai 23 ans et je fais du RP depuis environ une dizaine d’année. Je viens de loin et j'ai connu le forum par une recherche google et je le trouve super !. Je serai présente 3 ou 4/7 jours car après tout, on a tous une vie! JE NE POSSÈDE PAS un double compte NOM DU DOUBLE COMPTE. Et enfin, le mot caché dans le règlement est Ok. Vu par Chris Harper .
Revenir en haut Aller en bas
Julie Le Nan

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 2880
Coté coeur : Rien pour le moment

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F5
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mar 4 Oct 2016 - 13:44

Bienvenue sur le forum Very Happy 
Bonne continuation pour finir ta fiche, ton personnage est intéressant, hâte de voir la suite Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mar 4 Oct 2016 - 15:36

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Daniela Davis

Crazy Admin - Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 2510
Coté coeur : Enchaîné à celui de Chris

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F4
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mar 4 Oct 2016 - 21:30

Bienvenue à toi !! Superbe fiche !!! Hâte que tu sois validée =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mar 4 Oct 2016 - 21:41

Merci ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Laurann Petit

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 531

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F12
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mer 5 Oct 2016 - 2:08

Une psy d'enfer j'ai hâte de plus te lire Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mer 5 Oct 2016 - 8:41

Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chris Harper

Crazy Admin - Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 7197
Coté coeur : Apparemment enchaîné à celui de Daniela <3

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mer 5 Oct 2016 - 12:52

Bienvenue parmi nous !

Je n'ai pas eu le temps de lire ta fiche encore, je la lis ce soir et vois à ce moment-là pour ta validation si ce n'est pas fait avant ! Wink

_________________
« La vie trouve toujours son chemin.  » [Steven Spielberg]
Revenir en haut Aller en bas
Angèle Carpentier

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 981
Coté coeur : Célibataire

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F16
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Mer 5 Oct 2016 - 22:19

Bienvenue =) .
Revenir en haut Aller en bas
Chris Harper

Crazy Admin - Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 7197
Coté coeur : Apparemment enchaîné à celui de Daniela <3

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G1
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Jeu 6 Oct 2016 - 10:53

Tu es validée Ombeline, te voilà officiellement une Vivrienne !

Tu n'as pour l'instant pas d'ados à ta charge mais nous ne manquerons pas de penser à toi dès que de nouvelles têtes arriveront ! En attendant, tu peux déjà voir avec Rivaul notre grand manitou pour faire ton entretien d'embauche au centre, et bien sur créer des sujets avec qui tu souhaites ! :)

Tu peux faire une demande de résidence ICI si tu le souhaites ! Wink

Si tu as des questions, n'hésites surtout pas ! :)

_________________
« La vie trouve toujours son chemin.  » [Steven Spielberg]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Jeu 6 Oct 2016 - 10:59

Merci à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Megan Dufour

Crazy Admin - Médecin-Chef
avatar


Interventions : 43103
Coté coeur : Jason

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Jeu 6 Oct 2016 - 19:57

Bienvenue et au plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Ven 7 Oct 2016 - 11:07

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Jarod Fernandez

Educateur
avatar


Interventions : 131
Coté coeur : Célibataire

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre:
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Sam 8 Oct 2016 - 19:26

Bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dean Morgan

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 609
Coté coeur : A mon âge voyons !

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G3
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Lun 10 Oct 2016 - 7:40

Bienvenue à toi.
Superbe fiche. Je te réponds avec Riri dans la journée.
Amuses toi bien parmi nous et ne fais pas attention aux quelques fous qui traînent. À très vite ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    Lun 10 Oct 2016 - 10:07

Merci à vous deux. Je ferai plus attention aux fautes ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ombeline Baudelaire (fini)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ombeline Baudelaire (fini)

Ombeline Baudelaire (fini)
Ombeline Baudelaire (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
gn="top">

 Sujets similaires

Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIVRE ::  :: Présentations :: Présentations Validées-