VIVRE
Bonjour et bienvenue sur Vivre.

Tu as de la chance d'être arrivé au centre.
Nous n'attendons que toi pour jouer un ado à problèmes gentil ou révolté ou un membre du personnel, dévoué ou non!
A moins que tu ne préfères prendre l'une des nombreuses places d'un habitant de la ville?

Inscris-toi vite!


Bienvenue Invité sur ce Forum de Jeu de Rôle
 
Le Centre recherche des psychologues, des médecins et des adolescents

Partagez | 
 

 Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Lembert

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 21

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G4
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Lun 10 Juil 2017 - 19:02



Sebastian Lembert








 


 

 
Bonjour! Je m'appelle Sebastian Lembert mais mes amis me surnomment Seb. Je suis né(e) à Nice le 20/01/2002 et de ce fait j'ai donc 15 ans. Côté cœur, je suis Célibataire et gay. Je suis un adolescent en difficulté. Je suis une personne qui change souvent de caractère, qui plombe facilement l'ambiance, qui se déconnecte souvent de la réalité, mais aussi qui aime apprendre, qui accepte les points de vue des autres (sans pour autant les prendre en compte) et qui ne sait pas comment réagir sentimentalement parlant. Curieusement, je ressemble beaucoup à Thomas Brodie-Sangster.





Sébstian Lembert était né dans une famille assez spéciale, très croyante. Si croyante que sa famille se renfermait avec le genre de règle présentes dans les habituelles sectes. Dans le quartier, ils étaient connu pour être une famille soudée, habitant tous les uns à côté des autres, ainsi que de gentilles personnes ayant la main sur le cœur, organisant des gardes pour la sécurité du quartier. Mais en vrai, c'était comment ? Une prison bien loin d'être doré dirait Sebastian.

Il existait une liste de chose à faire et à ne pas faire, elle était accroché au mur de la cuisine. L'enfant l'avait toujours détesté, pour lui, il y avait des choses dénué de sens qui lui était interdites. Il devait faire toutes les tâches de la maison, sa mère ne l'aimant pas. La première chose qu'on lui avait rapproché c'était d'avoir rendu inapte sa mère a engendré d'autre enfant. Sebastian, petit bout de 4 ans, avait répliqué de façon logique. Si sa mère aurait accouché dans un hôpital au lieu à la maison, les risques auraient été moindres. Le gamin avait été privé de repas pour avoir contesté les paroles d'un adulte. C'était sur la liste, les plus vieux, surtout les adultes avaient toujours raisons.

Sebastian savait qu'il ne réfléchissait pas comme ses cousins et cousines, qu'il n'était pas comme eux. Déjà, il avait beau n'avoir rien fait de mal, les autres l'isolaient volontairement dans un coin. Il ne connaissait personne extérieure à sa famille. Donc tant pis, il restait dans son coin à rêvasser. Apprendre de nouvelles choses avait été le bienvenu dans sa petite vie, mais le premier truc avait été affreux. L'écriture. Son premier enfer. Il avait beau expliqué que ses pensées allaient trop vite que pour les coucher sur papier s'était impossible, on ne le croyait pas. C'était son grand-père, Jean, qui devait lui apprendre a bien écrire. Mais il n'y arrivait pas. Jean était le chef, le gourou, tout ce qu'il disait était la stricte vérité, on avait juste pas le droit de lui dire non ! Et il n'était pas un homme très patient, au bout du premier mois écoulé où Sebastian n'avait pas vraiment réussi à écrire correctement, il avait décidé de sévir. Le premier coup, l'enfant de six ans l'avait reçu sur la joue, le deuxième coup l'avait fait tomber par terre. Son grand-père avait ordonné a ses cousins et cousines de sortir de la pièce tandis que Sebastian pleurait. Jean lui avait ôté son haut et les coups de ceintures s'étaient déchaînés sur son dos. Une nouvelle règle avait été créée, l'intitulé était : Les punitions corporelles seront utilisé à chaque désobéissance de Sebastian.

L'enfant en avait eu des punitions, a chaque fois qu'il n'arrivait pas quelque chose de 'simple', a chaque fois qu'on le disait coupable. On ne pouvait pas juger un poisson sur ses facultés a monté à un arbre ! C'était le mouton noir de la famille qu'on essayait de blanchir par tous les moyens.

Vers ses sept ans, son père avait commencé a avoir un étrange comportement. Au début, Sebastian avait aimé le rapprochement, se sentant accepté d'une certaine façon, il se sentait apprécier. Puis, il s'était dit que ce n'était pas normal que son père laissait vagabonder ses mains trop prés de ses fesses. Mais, il ne voulait pas une punition, alors il se taisait et le laissait faire. Il faisait même des fois les premiers pas, se collant à l'entre-jambe de son père parce que c'était ce que ce dernier voulait. Et il y avait eu cette nuit-là où son père était rentré dans sa chambre, où il s'était glissé entre les draps, où il lui avait volé son innocence. Cela n'était que le commencement d'un jeu affreux où ses oncles s'étaient invité.

Un an après, Sebastian s'était 'habitué' a sa situation, mais il ne voyait pas cela comme étant quelque chose d'interdit. Les hommes qui lui faisaient mal lui rentraient dans le crâne que c'était normal, mais qu'il ne fallait pas le dire. Le petit garçon avait vu l'apparition de ses TOC ce qui le rendait encore plus bizarre du point de vue de sa famille. Il avait l'impression qu'à chaque fois qu'on le touchait c'était pour lui faire mal. Et c'était ce qui arrivait a chaque fois, il se faisait violence pour ne pas se mettre a paniqué, risquant avoir plus mal. Il prenait l'habitude de se scarifier.

Vers ses dix ans, Sebastian était tombé amoureux de son cousin, Stephan. Il s'était même pas posé de question sur ce qu'il préférait, c'était les garçons depuis toujours, il le savait, c'était un fait logique. Oh, il ne se posait pas de question sur les relations sexuelles, ne sachant pas que c'était ce genre de 'relation' qu'il avait avec ses bourreaux. Il avait eu le droit d'aller à la bibliothèque tout seul. Et il avait découvert énormément de vérité. Il avait compris que ce n'était que des mensonges, ce qui se passait n'était pas normal. Le savoir était une chose, mais agir en conséquence en était une autre. Il avait trop peur.

Stephan avait été initié à ce jeu affreux, alors que Sebastian venait d'avoir treize ans, adorant plus que tout pouvoir soumettre Sebastian à ses désirs. Stephan ne cessait pas de lui dire à quel point il l'aimait, allant même jusqu'à dire qu'ils étaient un couple secret. Sebastian, ayant des sentiments a son égard était assez perdu, ne comprenant pas pourquoi il devait être abusé.

Le cap des quinze ans s'était fait dans l'habituelle douleur. Mais cette fois-ci, il avait décidé de ne plus se taire. Enfin, façon de parler. Il s'était teint les cheveux en bleu foncé, s'était maquillé, puis avait adopté un look gothique. Les réactions de ses proches avaient été très vive, il s'était mangé plusieurs coups de la part de son grand-père. Sebastian avait essayé de se défendre, mais il n'avait pas pu quand ses oncles et son père l'avaient maintenu tandis que les coups pleuvaient. On le disait corrompu par le diable. Mais l'adolescent avait tenu bon. Il s'était mit à mordre Stephan qui essayait d'abuser de lui, il s'était mit à mordre, à se battre contre ses violeurs. Il n'arrivait pas à aller contre son père.

Et l'accident était venu tout enchaîné, il avait fini par lâché le fait qu'il préférait les garçons a sa cousine car cette dernière le voulait comme mari. Elle l'avait répété a toute la famille. Ses violeurs s'étaient dit que c'était pour ça que Sebastian les avaient autant sexuellement provoqué quand il était jeune, chose entièrement fausse. C'était la goutte de trop, l'adolescent avait pété un plomb, voilà tout. Il s'était mit a foutre le bordel dans le quartier, cassant les voitures qui trainaient par là juste pour se 'venger'. Sa famille prenait beaucoup d'importance aux qu'en-diras-t'-on du voisinage. C'était le meilleur moyen que Sebastian avait trouvé pour faire du mal à sa famille. Cela lui était tombé dessus en un éclair, on le 'bannissait'. Son père avait dû le placer dans le centre de Nice. Ce n'était pas l'idée de son paternel, non, ce dernier passait presque toutes ses nuits dans le lit de son fils, s'en séparer n'était pas dans l'ordre des choses. Non, c'était le choix du grand-père. Le diable n'avait rien à faire parmi eux.





EXPLIQUE EN QUELQUES LIGNES L'ÉTAT DE SANTÉ souffre-t-il (elle) d'une maladie, si oui, depuis quand ? Il souffre de TOC depuis qu'il est âgé de huit ans. Son obsession est en rapport avec l'ordre et la compulsion de rangement.

a-t-il (elle) déjà été opéré(e), et si oui, de quoi ? non

prend-il (elle) un traitement, si oui, lequel ? non

allergies, piercings, tatouages ? Aucune allergie connues. Malheureusement, il n'a de piercing ni de tatouage, trop peureux des conséquences si son paternel l'aurait découvert.

fume-t-il (elle), boit-il (elle), drogues ? Il ne fume pas, ayant de mauvais souvenir en rapport avec les cigarettes. Il peut boire, occasionnellement, mais dépasse que très rarement les deux verres, surtout à cause du goût. Il ne touche pas aux drogues, en tout cas c'est ce qu'il dit, mais si on lui en propose, il prend.





Constance : Mère. Femme d'Adam./ Elle lui en veut pour l'avoir rendu 'inapte' a avoir d'autres enfants. De ce fait, elle est entièrement d'accord avec les punitions physiques. Elle est jalouse que son mari passe plus de temps 'sexuellement parlant' avec Sebastian et elle n'hésite pas à punir ce dernier pour être trop 'provocant'.

Adam : Père. Mari de Constance. Frère de Gabriel et de Suzanne. Enfant de Jean et d'Agathe./ Adam semble très proche de son fils d'un point de vue extérieur, voir même trop, assez pour que cela puisse paraître malsain. Il a toujours eu des gestes déplacer envers son fils, que cela soit dans l'ambiance familial ou à l'extérieur. Par contre, cela ne le gêne pas plus que cela de punir physiquement Sebastian. Il peut aussi lui arriver, 'd'oublier' d'être dans un lieu public et d'avoir des mouvements brusques ou des remarques sexuelles a son encontre. Adam est celui qui viole le plus souvent Sebastian.

Jean : Grand-père, côté paternel. Mari d'Agathe. Père d'Adam, de Gabriel et de Suzanne./ C'est lui qui a lancé l'idée que seul les coups pouvaient faire rentrer la discipline et la religion dans la tête de Sebastian. Par contre, il n'est pas au courant pour les viols.

Agathe : Grand-mère, côté paternel. Femme de Jean. Mère d'Adam, de Gabriel et de Suzanne./ Elle essaye de rendre les punitions corporelles moins longues, mais elle n'y arrive pas tout le temps. Elle n'est pas au courant pour les viols.

Gabriel : Oncle, côté paternel. Frère d'Adam. Enfant de Jean et Agathe. Mari de Clémentine. Père de Camille, d'Ambre et de Stephan./ Gabriel a violé plus d'une fois Sebastian. C'est lui qui a 'initié' Stephan.

Clémentine : Tante, côté paternel. Femme de Gabriel. Mère de Camille, d'Ambre et de Stephan./ Elle n'était pas d'accord pour les violences physiques. Elle a surpris son mari en train de violer Sebastian, mais elle n'a rien fait de particulier pour l'aider.

Camille : Cousine, côté paternel, 19 ans. Enfant de Gabriel et de Clémentine. Sœur d'Ambre et de Stephan./ Camille passe sa vie à ignorer Sebastian pour une raison complètement inconnue.

Ambre : Cousine, côté paternel, 14 ans. Enfant de Gabriel et de Clémentine. Sœur de Camille et de Stephan./ Ambre n'arrêtait pas de faire du 'rentre-dedans' a Sebastian, du coup, il avait dû lui dire que rien ne se passerait parce que c'était une fille. C'est elle qui a cafeté et qui a dit a tout le monde le 'monstre' qu'il était.

Stephan : Cousin, côté paternel, 17 ans. Enfant de Gabriel et de Clémentine. Frère de Camille et d'Ambre./ Sebastian trouvait Stephan beau, il en faisait même son idole, son 'modèle', c'était surtout son coup de cœur. Jusqu'à ce que ce dernier décide de copier les adultes et de le violer. Depuis, il entretient une relation étrange avec lui, puisque ce dernier n'arrête pas de lui dire qu'il l'aime tout en continuant de le forcer a avoir des relations sexuelles avec lui.

Pierre : Oncle, côté paternel. Mari de Suzanne. Père de Simon./ Pierre rabaisse souvent Sebastian, l'homme l'a violé qu'une seule fois.

Suzanne : Tante, côté paternel. Sœur d'Adam. Enfant de Jean et Agathe. Femme de Pierre. Mère de Simon./ Suzanne trouve que Sebastian est une mauvaise graine et ne voit en lui qu'un rebelle attardé. Elle est d'accord a cent pour cent sur le fait que Sebastian doit subir des punitions corporelles. Elle n'est pas au courant pour les viols.

Simon : Cousin, côté paternel, 11 ans. Enfant de Pierre et de Suzanne./ Simon est gentil avec Sebastian, même s'il l'énerve souvent a le suivre comme son ombre.

Evan : Oncle, côté maternel. Mari de Mathilde. Père de Ganael et Duncan./ Sebastian a peur d'Evan parce que ce dernier l'a violé plus d'une fois.

Mathilde : Tante, côté maternel. Sœur de Constance. Femme d'Evan. Mère de Ganael et Duncan./ Sebatian n'aime pas vraiment sa tante Mathilde parce que cette dernière lui parle comme s'il était un attardé et qu'elle sait ce que son mari lui fait.

Ganael : Cousin, côté maternel, 17 ans. Enfant d'Evan et de Mathilde. Frère de Duncan./ Ganael a toujours trouvé Sebastian bizarre, déclarant haut et fort que c'est le diable. Il est au courant pour les viols et il a même participer plusieurs fois.

Duncan : Cousin, côté maternel, 15 ans. Enfant d'Evan et de Mathilde. Frère de Ganael./ Duncan est du genre assez méchant avec Sebastian, dès que les parents ont le dos tourné, il se met à l'embêter, a s'acharner sur lui. Duncan l'accuse des bêtises qu'il fait pour que Sebastian se fasse punir. Il ignore pour les viols.


Sebastian n'est pas un adolescent bien grand, juste dans la moyenne, tandis que son poids est quelque peu maigre. Ses yeux sont bruns foncé, rien de bien étrange. Ses cheveux sont normalement bruns clairs, mais depuis qu'il s'est révolter contre sa famille et contre 'l'étique', ses cheveux sont à présent bleu. Disons, qu'il est en mode a demi-gothique, se maquillant le visage, portant des habits caractéristiques de ce style. Sebastian possède des marques de scarification sur les avants-bras, ainsi que sur le bas ventre. Il possède aussi quelques marques de brûlures sur les jambes, ainsi que des marques de coup de fouet sur son dos. Il lui arrive de se mordre les bras et/ou les mains, surtout quand il est en état de stress émotionnel ou s'il est toucher.


À cause de l'ambiance familial, Sebastian a toujours eu l'école a la maison avec comme camarade ses cousins et cousines, ainsi que comme professeur leurs parents. De ce fait, certaines matières ont complètement été zappé car trouver incompatible avec leur 'croyance', remplacé par d'autres plus 'adaptés'. La chimie, la physique ainsi que les sciences sont des matières qui ont été supprimé, mais Sebastian a quand même jeter un œil là-dessus quand il pouvait aller a la bibliothèque. L'histoire, le français, les maths, l'anglais, la géographie et la technologie sont des matières où il réussit sans problème, s'ennuyant plus qu'autre chose en un temps record. La musique, la religion et le sports sont des matières où il déteste participer, même si pour le second cas, il a adopté une sorte d'automatisme.

Sebastian a été obligé d'apprendre a joué de plusieurs instruments de musique. C'était assez laborieux d'une certaine manière, en fait, il n'arrive pas à lire les partitions, en dépit de tout le temps qu'il y passait. Par contre, il arrive à répéter un morceau en l'entendant seulement, puisqu'il sait où se situe chaque note. Il sait donc jouer du piano, de la guitare et du violon.

Sebastian peut lire environ 20 000 mots par minutes. Il peut facilement être multitâche, aimant faire plusieurs choses en même temps, d'ailleurs, c'est l'un des moyens qu'il connaît pour ne pas stresser. Trop concentrer pour être stressé ! Il apprend facilement en ayant vu un exemple détaillé. Sebastian possède une mémoire eidiétique qui est étroitement lié à l'odorat, au goût et au bruit. Ainsi un simple truc peut lui faire rappeler n'importe quoi, bon comme mauvais. Par contre, il peut oublier de se nourrir, de se doucher et de dormir s'il est trop occuper à faire quelque chose, trouvant ces 'simples' tâches comme étant une perte de temps. Bien qu'il n'a jamais été testé, son QI dépasserait 190.

Ses domaines de prédilection sont le dessin et l'écriture. Il n'a pas eu besoin d'apprendre pour réaliser des dessins réalistes, cela lui viens naturellement. Pour l'écriture, une fois les basses apprises, Sebastian n'a eu aucun mal à manié les mots sur le papier comme bon lui semble. Son écriture est très belle et soigné, adoptant une calligraphie plus que correct.



 
Bonjour à tous ! Mon nom est Sam, mais on me connait plutôt sous le nom de Loki. J'ai 18 ans ans et je fais du RP depuis environ 4 ans. Je viens de Dijon, France et j'ai connu le forum par Google et je le trouve prometteur. Je serai présent de temps en temps car après tout, on a tous une vie! JE NE POSSÈDE PAS un double compte. Et enfin, le mot caché dans le règlement est Calendrier.

Revenir en haut Aller en bas
Megan Dufour

Crazy Admin - Médecin-Chef
avatar


Interventions : 43101
Coté coeur : Jason

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Jeu 13 Juil 2017 - 11:30

Bienvenue. Bon courage . pour la suite de ta fiche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rivaul Corsas

Crazy Admin - Directeur
avatar


Interventions : 26097
Coté coeur : Jihanne, ma nouvelle étoile

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Mer 19 Juil 2017 - 14:53

Salut et bienvenue à toi. Bon courage pour ton histoire. Tout cela me semble très prometteur :)

_________________



Invité, je te souhaite une grande aventure sur le forum. Merci de ta présence !
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Lembert

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 21

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G4
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Mer 19 Juil 2017 - 17:25

Merci a vous deux ! Je viens de terminé ma fiche ^^ (enfin normalement)
Revenir en haut Aller en bas
Megan Dufour

Crazy Admin - Médecin-Chef
avatar


Interventions : 43101
Coté coeur : Jason

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Jeu 20 Juil 2017 - 14:36

Pour ma part, c'est bon, on se concerte entre admins et on te redit très vite pour ta validation mais cela ne devrait pas poser de problème.^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Megan Dufour

Crazy Admin - Médecin-Chef
avatar


Interventions : 43101
Coté coeur : Jason

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Sam 22 Juil 2017 - 13:00

Excuse-nous du retard, c'est bon, tu peux commencer dans le hall. Tu es officiellement validé, bienvenue!
Tu pourras déposer tes affaires dans la chambre G4

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Lembert

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 21

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G4
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Sam 22 Juil 2017 - 13:13

Pas de soucis pour le retard ^^

Merci pour la validation !!!!! <3
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Thomas

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 62

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F 10
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Sam 22 Juil 2017 - 14:35

Bienvenue ! Amuse-toi bien ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sebastian Lembert

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 21

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: G4
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Sam 22 Juil 2017 - 14:37

Merci !

Ps : J'adore ton avatar que je connais de la série 'The Foster' <3
Revenir en haut Aller en bas
Julie Le Nan

Ado en Difficulté
avatar


Interventions : 2875
Coté coeur : Rien pour le moment

::::: RÉSIDENT :::::
Chambre: F5
Trouble:
Référent/Psychologue :

MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   Mar 8 Aoû 2017 - 22:37

Bienvenu !!!! (Avec un peu de retard ....)
Très belle présentation ! Hâte de voir la suite :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -

Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -
Comment vivre quand je ne connais que le mot survivre ? - Sebastian Lembert -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
gn="top">

 Sujets similaires

Sujets similaires
-
» Livre indispensable pour vivre en autarcie
» Martelly doit tirer leçon de la réalité politique
» Envie de taper sur quelque chose
» Chacun a en lui son petit monstre à nourrir [PV Elena]
» La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu ? Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIVRE ::  :: Présentations :: Présentations Validées-